fbpx
Loading

Pêche : Le CPCO se réunit en prélude à la 12ème conférence des Ministres des six pays membres

222 Videos
131 Views

Le Bénin abrite la session des experts à l’occasion de la douzième conférence des ministres du Comité des Pêches du Centre Ouest du Golfe de Guinée (CPCO).

Au Sun Beach Hôtel, ce jour la cérémonie d’ouverture a été conduite par les soins de la secrétaire Générale du Ministère de l’Agriculture, de l’élevage et de la pêche du Bénin.

Le Comité des Pêches du Centre Ouest du Golfe de Guinée (CPCO), regroupe six pays à savoir : le Bénin, le Togo, la Côte d’Ivoire, le Libéria, le Ghana et le Nigéria.

Pendant deux jours les experts représentant ces six pays en collaboration avec les partenaires techniques et financiers, vont passer en revue les réalisations du CPCO au titre de l’exercice 2019 et définir un nouveau plan de travail pour l’exercice 2020.

En 2019, le CPCO a conduit ses actions conformément au thème : « Sécurité maritime et la durabilité de la pêche en Afrique de l’Ouest ».

Toute l’année, le comité était au front pour lancer un cri d’alerte devant la piraterie et autres formes de criminalité y compris la pêche illégale dans les eaux en Afrique de l’Ouest. Il s’est également agit d’autre part établir des liens étroits avec les programmes existants. ces liens se sont étendus aux agences nationales et régionales en charge de la sureté et de la sécurité maritime.

Il en a résulté une meilleure compréhension des besoins du secteur, une meilleure attention et plus de célérité dans leur intervention sur les cas de la pêche illégale et des crimes associés à la pêche.

Pour le Secrétaire Permanent du CPCO, Monsieur Séraphin Dedi Nadje,l’urgence de réaliser des opérations conjointes de patrouille de surveillance des pêches dans la zone CPCO est évidente.

Dans son allocution, Madame Françoise Assogba Komlan a rappelé que les ressources halieutiques et marines de l’Afrique de l’Ouest sont actuellement en plein déclin pour diverses raisons. Les plus saillantes sont la hausse de l’effort de pêche, la mauvaise gestion, les mesures de gestion inefficaces et non appliquées mais aussi et surtout la pêche Illicite Non Déclarée et Non réglementée (INN).

 

Inès KUASSI

Show More

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Top